Pourquoi l’eau minérale coûte t-elle plus chère ?

Il y a de bonnes raisons à cela.

L’eau minérale naturelle et l’eau du robinet sont des produits différents et ne peuvent donc avoir le même prix : l’eau minérale naturelle répond à des critères spécifiques qui sont la pureté, la naturalité, la qualité et la composition constante. Le respect de ces spécificités nécessite de protéger les sources pour prévenir tout risque de contamination, ce qui a un coût pour les minéraliers. Les prix de l’eau embouteillée et de l’eau du robinet ne peuvent donc pas être comparés de manière objective.

Des investissements dans la protection des sources

Les eaux minérales naturelles proviennent de sites d’exception préservés de la pollution humaine. Afin de garantir la pureté des eaux minérales naturelles, les minéraliers se sont engagés depuis de nombreuses années dans la protection des sites naturels dont sont issues les sources : des mesures de préservation sont mises en œuvre dès l’infiltration de l’eau dans le sol (zone d’impluvium)  en collaboration avec les acteurs locaux ( agriculteurs, collectivités locales, industriels) au travers de cahiers des charges, de conseils techniques et d’un accompagnement permanent pour promouvoir les activités non polluantes.

Des zones « Zéro pesticide » ont ainsi été établies dans une approche collaborative : les agriculteurs et les communes, ont adopté des alternatives aux traitements phytosanitaires. En contrepartie, ils ont bénéficié d’un accompagnement logistique et d’un soutien (maintien du revenu des exploitations agricoles engagées, mise à disposition de matériel etc.).

Un processus d’embouteillage rigoureux

Contrairement à une idée reçue, l’eau n’est pas une ressource gratuite : les communes prélèvent une taxe en fonction du volume embouteillé. Prélever de façon responsable une eau minérale naturellement pure sans la dénaturer et au rythme où elle se renouvelle naturellement relève d’un processus minutieux et très contrôlé. Il repose sur la qualité du forage, la conception et l’entretien des équipements utilisés. L’eau est embouteillée à la source et de façon automatisée. Elle n’entre jamais en contact avec l’air ambiant, ni avec aucun opérateur : elle est acheminée, généralement via des canalisations en acier inoxydable. Des experts mettent en place des plans de surveillance de la qualité et leurs équipes sont formées à la gestion des risques et au respect des bonnes pratiques d’hygiène. Des centaines de contrôles qualité sont réalisés quotidiennement depuis le captage jusqu’à la mise en bouteille.

Le coût de l’eau minérale naturelle est donc le reflet des investissements annuels considérables, réalisés par les minéraliers pour garantir aux consommateurs une qualité et une composition constante dans le temps.

Partager

Articles associés