Accueil > Santé & bienfaits > Histoire de l’eau minérale naturelle

Histoire de l’eau minérale naturelle

Dès l’antiquité, les sources d’eaux minérales étaient reconnues pour leur pureté et leurs vertus curatives. Mais c’est à partir du XIXème siècle que l’engouement pour les cures thermales va donner naissance à l’industrie des eaux minérales en France.

 

L’eau minérale naturelle est consommée et appréciée depuis des temps immémoriaux. Dès l’antiquité, les sources d’eau pures étaient recherchées et connues pour leurs différents bénéfices curatifs.

 

Les premières mentions des sources de Saint-Amand, de Saint-Galmier (Badoit), de Vergèze (Perrier) retrouvées, remontent à l’Antiquité romaine. C’est à la source d’eau gazeuse que l’on doit au Moyen-Age la construction par les pèlerins en route vers Compostelle de la chapelle qui a donné son nom à l’eau de La Salvetat.

 

La Source de Quézac était réputée pour ses vertus miraculeuses et attirait une foule de pèlerins qui revenaient chaque année faire leurs dévotions.

 

La popularité des eaux minérales au XVIIIème siècle

 

C’est au XVIIIème siècle, avec le développement de l’hydrologie médicale, une science qui se fonde sur ses qualités curatives, que l’eau minérale naturelle acquiert une très grande popularité. Ainsi, l’eau de Saint-Galmier commence-t-elle à être connue pour ses vertus digestives.

 

A l’époque, le Docteur Thouvenel, le médecin de Louis XVI, confirme les propriétés curatives de la Source de Contrexéville. En 1789, un certain Marquis de Lessert fait constater par un médecin que l’eau d’Evian a soulagé ses maux de rein.

 

C’est le succès du thermalisme au XIXème siècle et les bienfaits sur la santé des curistes qui entraînent le développement d’une véritable industrie des eaux minérales naturelles. Tout naturellement, on cherche à prolonger les effets obtenus lors des séjours auprès des sources en convoyant les premiers récipients remplis d’eaux thermales vers les villes.

 

DATES CLES DE L’HISTOIRE
DES EAUX MINERALES NATURELLES FRANCAISES
Le 19ème siècle voit l’essor des eaux minérales naturelles et du thermalisme en France
Commencer
DATES CLES DE L’HISTOIRE DES
EAUX MINERALES NATURELLES FRANCAISES
Marin Richard de Laprade, médecin honoraire du roi Louis XVI reconnait officiellement les vertus « apéritives, digestives et exhilarantes » de l’eau de Saint Galmier.
Ainsi débute l’épopée Badoit
1778
1848
1850
1854
1859
1861
1864
1873
1878
1880