Une eau du robinet filtrée est-elle aussi pure qu’une eau minérale naturelle ?

    Carafe filtrante

    NON

    L’eau filtrée est de l’eau du robinet rendue potable par traitements dont la filtration élimine le chlore, divers métaux (cuivre, plomb) et parfois les nitrates.

    Elle ne peut en aucun cas être comparée à l’eau minérale naturelle qui se caractérise par sa pureté originelle et qui ne subit aucun traitement de désinfection.

    L’eau minérale naturelle se caractérise par sa pureté originelle

    Les eaux minérales naturelles répondent à des critères très stricts inscrits dans le code de la santé publique : elles sont pures dès leur origine, elles proviennent d’une source souterraine unique préservée de la pollution humaine et ne subissent aucun traitement de désinfection.

    Elles ont une composition stable et garantie dans le temps.

    Le processus d’embouteillage sécurisé, à la source, est conçu pour préserver la pureté originelle et la qualité de l’eau minérale. Des centaines de contrôles physico-chimiques et microbiologiques le vérifient quotidiennement.

    L’eau filtrée : pas si pure

    A l’inverse, l’eau filtrée ne respecte pas ces critères de pureté et diverses études ont montré qu’elle pouvait présenter des risques. 60 Millions de consommateurs et l’UFC-Que Choisir ont alerté à plusieurs reprises à ce sujet depuis 2010. Cette seconde association qualifie de « catastrophiques » les résultats des analyses qu’elle a fait réaliser au domicile d’utilisateurs de carafes filtrantes. La filtration des nitrites et nitrates est jugée insuffisante et l’élimination du chlore par le filtre rend possible la prolifération des microbes dans l’eau. De plus, la filtration du tartre élimine le calcium, pourtant utile pour l’organisme.

    Les carafes filtrantes peuvent altérer l’eau du robinet

    Non seulement l’eau filtrée n’est pas meilleure que l’eau du robinet, mais elle peut même présenter une composition dégradée. En passant par la carafe filtrante, l’eau peut se charger en particules fines issues de la cartouche. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a conclu dans un Avis rendu en 2016 : « bien que les données disponibles ne permettent pas d’attester d’un risque pour la santé du consommateur, l’Agence constate que la filtration peut entraîner un abaissement du pH, une libération d’argent, de sodium, de potassium et/ou d’ammonium ainsi qu’une altération de la qualité microbiologique de l’eau ».