Certaines eaux minérales contiennent-elles trop de sel ?

    On confond à tort le sel (chlorure de sodium) et le sodium qui n’est qu’un des composants du sel. Il faut du sodium et des chlorures pour faire du sel. Les eaux gazeuses sodiques contiennent surtout du bicarbonate de sodium, qui n’est pas le chlorure de sodium.

     

    Ainsi, les eaux minérales les plus sodiques ont des teneurs en sel comparables à l’eau du robinet (norme de qualité fixée à 0,4 g de sel/l pour les eaux du robinet).

     

    Les consommateurs qui souhaitent limiter leurs apports en sodium doivent privilégier les eaux minérales naturelles « pauvres en sodium ».

     

    Sodium et tension artérielle ?

    Si les eaux minérales naturelles contribuent aux apports en sodium, le sodium n’est pas pour autant majoritairement présent sous la forme de chlorure de sodium, incriminé dans le risque d’hypertension artérielle.

     

    Quelques études et travaux scientifiques ont été publiés au sujet de l’incidence de la consommation régulière d’une eau bicarbonatée sodique sur la pression artérielle :

    – Dans une revue bibliographique, Helwig (2008) note qu’une consommation élevée de bicarbonate de sodium (8,5 g/j pendant 6 j) n’a pas d’effet sur la pression artérielle chez le sujet sain.

    – Un essai croisé, réalisé lui par l’équipe de Santos (2010), a montré l’absence d’effet d’une eau bicarbonatée sodique sur le risque hypertenseur. L’ingestion journalière de 0,5 litre d’eau riche en NaHCO3, pendant 7 semaines consécutives, n’entraînait pas de différence de pression artérielle par rapport à la valeur de départ.

    – Enfin, certaines études sont allées plus loin en montrant un léger effet hypotenseur des eaux bicarbonatées sodiques.*

     

    *Une étude croisée a été conduite chez des patients normotendus âgés de 64,1±3,6 ans, sur la base d’un régime alimentaire apportant moins de 6 g de sel par jour (Schorr et al., 1996). Les résultats ont montré que la consommation journalière d’1,5 litres d’eau bicarbonatée sodique induisait une diminution significative de la pression artérielle moyenne (-5,7±6,4 mmHg, p<0,05).

    Luft et al. (1990) ont mené une étude croisée sur 20 sujets dont 10 sujets hypertendus légers (moyenne d’âge : 36±9ans). Les chercheurs ont ainsi comparé les effets d’une eau bicarbonatée sodique et d’une eau chlorurée sodique sur la pression artérielle. Chez les sujets normotendus, l’ingestion d’une eau minérale riche en bicarbonate de sodium n’induit aucun changement de la pression artérielle (vs. une eau riche en chlorure de sodium). Par contre, les résultats ont montré une diminution significative de la pression artérielle systolique chez les sujets hypertendus après l’ingestion d’eau bicarbonatée sodique (p<0,05).