La MEMN alerte sur la hausse des prix des matières premières plastique PET

Communiqué de presse

Paris, le 20 octobre 2021

 

La Maison des Eaux Minérales Naturelles, syndicat représentatif des minéraliers français, alerte sur la hausse des prix du plastique PET vierge et du rPET (PET recyclé) et ses conséquences sur la filière. Face à cette inflation, elle appelle à une mobilisation collective de toute la chaîne de valeur afin de construire un modèle d’économie circulaire compétitif.

Les entreprises de l’eau minérale naturelle subissent aujourd’hui de plein fouet l’augmentation sans précédent des coûts de matières premières d’emballages. En effet, le plastique PET vierge a vu son prix augmenter de 71%[1] en septembre 2021 (vs septembre 2020) et le rPET de 34%[2] sur la même période, avec des prévisions 2022 encore plus alarmantes pour ce dernier.

Les minéraliers sont mobilisés de longue date et investissent massivement dans la dynamique d’incorporation de rPET dans leur production, jusqu’à incorporer 100 % de rPET. Le secteur tout entier se trouve ainsi confronté à une hausse inédite de ce matériau destiné à réduire l’empreinte carbone de la filière. Le surcoût entre le plastique vierge et le rPET est estimé à 35 % en moyenne, en considérant les neuf premiers mois de l’année 2021.

Cette augmentation s’explique par une tension autour de l’approvisionnement en rPET, du fait d’une hausse toujours plus importante de la demande et, de manière concomitante, d’une stagnation des performances de collecte pour recyclage des gisements. Qui plus est, cette augmentation s’inscrit dans un contexte général de guerre des prix qui a déjà conduit l’industrie agroalimentaire dans huit années consécutives de déflation.

 

C’est pourquoi, la MEMN appelle à une mobilisation de toute la chaîne de valeur jusqu’au distributeur, pour que ces surcoûts soient pris en compte dans le cadre des négociations commerciales qui s’ouvrent. Il en va de la capacité du secteur à investir dans une économie circulaire toujours plus aboutie, en réponse aux attentes des consommateurs et au cadre réglementaire.

Non seulement notre secteur a été lourdement touché par les multiples fermetures des bars et restaurants pendant la crise du Covid, mais nous subissons aussi de plein fouet la hausse des prix du PET, et particulièrement celle des prix du rPET au moment où nous en intégrons systématiquement dans nos productions pour développer notre modèle d’économie circulaire. Nous ne pouvons pas relever les défis de la transition écologique sans une mobilisation collective de toute la chaîne.” Denis Cans, Président de la MEMN.

La MEMN souhaite que des actions fortes soient prises à terme pour réduire les tensions d’approvisionnement. Un accès prioritaire au gisement de rPET issu de bouteilles pour les metteurs en marché de ces dernières ainsi que la mise en place d’une consigne pour recyclage en concertation avec l’ensemble des parties prenantes permettraient d’apporter des solutions concrètes et efficaces.

À propos de La Maison des Eaux Minérales Naturelles (MEMN)

La Maison des Eaux Minérales Naturelles est le syndicat représentatif des minéraliers français (plus de 80 % du secteur). Elle rassemble la diversité des entreprises de la filière, de la PME au groupe, implantées au plus près des territoires. Elle représente le secteur auprès de ses partenaires, des pouvoirs publics et des citoyens pour valoriser ses engagements en faveur d’une hydratation saine et naturelle mais également dans le domaine de l’économie circulaire, la biodiversité, la protection des ressources en eau, la décarbonisation, l’ancrage territorial et la dynamique économique locale.

www.eaumineralenaturelle.fr

@eaumineralememn

[1] Source : PET EU ICIS (Low)

[2] Source : EU ICIS RPET pellets low

 

Partager

Articles associés