Les eaux en bouteille peuvent-elles contenir des microplastiques ?

Présence de microplastiques dans l’eau en bouteille : une étude UFC Que Choisir très rassurante

« Notre test le confirme, si les microplastiques sont une véritable préoccupation, ce n’est pas dans l’eau du robinet qu’ils posent problème. Ni dans les eaux en bouteilles, en tout cas avec les méthodes d’analyse disponibles. »  Voici la conclusion de l’étude UFC Que Choisir, menée en février 2019 pour analyser la présence ou non de microplastique dans l’eau en bouteille et dans l’eau du robinet.

Les résultats sont très rassurants pour les consommateurs, dont beaucoup se posent la question de la présence de microparticules de plastiques dans leur alimentation. Les chercheurs qui ont mené cette étude pour UFC Que Choisir n’ont détecté aucune trace de microplastique dans 11 marques d’eaux en bouteilles, et les 9 autres marques testées n’en contenaient que des traces infimes : 1 microfibre par litre maximum. 

La qualité de l’eau en bouteille, préoccupation numéro 1 des minéraliers

Eau en bouteille analyses

L’eau en bouteille fait partie des produits de consommation les plus contrôlés. En France, 11 000 analyses sont réalisées chaque jour pour contrôler leur qualité. 

Une grande étude publiée par l’équipe de physico et toxico chimie de l’environnement de l’unité mixte de recherche EPOC du CNRS et de l’Université de Bordeaux en 2016 a d’ailleurs montré la très grande qualité des eaux minérales naturelles et des eaux de source. L’étude portait alors sur 40 marques, 330 molécules indésirables ont été testées et 13 000 analyses ont été menées.

Face aux préoccupations dont les microplastiques font aujourd’hui l’objet, le secteur des eaux embouteillées est pleinement engagé sur la question, et la fédération européenne des eaux embouteillées a lancé un travail de fond sur ce sujet avec la communauté scientifique.

Partager

Articles associés