La bouteille d’eau en PET est 100 % recyclable. Pour être certain de lui offrir une seconde vie, il est impératif d’acquérir les bons réflexes de tri. Nous nous sommes rapprochés de Gestes Propres, une association qui a fait de la sensibilisation aux enjeux des déchets sauvages un véritable combat.

1. Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Carole Carpentier, déléguée générale de Gestes Propres depuis plus de 5 ans. Anciennement “Vacances Propres”, nous avons donné à la campagne une nouvelle identité afin d’ancrer notre action partout et tout le temps, et non uniquement pendant les vacances et sur les sites de vacances.

2. Quelle est la mission de Gestes Propres ?

Notre mission phare est la prévention des déchets sauvages par l’éducation du consommateur citoyen, via des campagnes de communication et de sensibilisation, mais également par la diffusion d’un dispositif de collecte auprès de collectivités locales partenaires qui le financent et contribuent ainsi à la campagne de prévention des déchets sauvages. Ces partenaires (plus de 1 000 aujourd’hui !) ont accès gratuitement à un kit de communication qui leur permet de relayer localement la campagne de Gestes Propres en la personnalisant à leur nom.

3. Que représentent les déchets sauvages en France ?

Bien que le chiffre soit certainement supérieur dans la réalité, nous estimions en 2016 la part des déchets sauvages à 63 000 tonnes en France. Cela représente le poids de 6 Tours Eiffel. Il s’agit principalement de déchets trouvés sur les routes (43 000 tonnes), les cours d’eau (18 000 tonnes), les plages (1500 tonnes) et enfin les stations de ski (500 tonnes).

Gestes Propres plage

4. Quelles sont les solutions mises en place par Gestes Propres pour y remédier ?

Nous avons mené une enquête consommateurs et 95 % des Français disent ne jamais rien jeter par terre. Si 63 000 tonnes de déchets sont pourtant jetées, il y a donc une vrai dissonance entre les convictions des Français et leurs actes. Pour cette raison, nous nous devions de faire une campagne qui éveille sur les consciences et la responsabilité de chacun.

Pour cela, tout au long de l’année, nous mettons en place une grande campagne nationale de sensibilisation. Pendant l’été, celle-ci est déployée plus largement grâce à une campagne d’affichage importante : 1 milliard de vues en 2016. Nous espérons faire encore mieux cette année ! Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter dont nous dynamisons encore davantage l’animation pendant l’été : des jeux, des quiz… etc.
Nous comptons plus de 12 500 fans sur Facebook et notons une prise de conscience croissante de la part des internautes. Nous avons d’ailleurs pour projet de proposer l’ajout d’un sticker sur les photos de profil des internautes afin d’afficher et de partager leur engagement pour les Gestes propres auprès de leurs amis.

Notre campagne de communication est très bien accueillie, nous avons d’ailleurs obtenu le Prix du Public et une Mention du Grand Prix de la Communication Extérieure en 2015.

5. A mon échelle, que puis-je faire pour agir pour l’environnement pendant l’été ?

3 réflexes sont à adopter au quotidien toute l’année :

  • 1. Jeter tous ses déchets dans une poubelle
  • 2. Trier les emballages recyclables afin de leur offrir une seconde vie
  • 3. … et pour les plus téméraires et citoyens, ramasser un déchet par jour (ou plus !), surtout dans la nature qu’ils dénaturent !…
Je peux aussi sensibiliser mon entourage sur le sujet des déchets sauvages afin qu’il puisse adopter les bons réflexes.

Un grand merci à madame Carole Carpentier
pour son temps et son enthousiasme
quant à la réalisation de cette interview.