Semaine Européenne de réduction des déchets – Les minéraliers s’engagent !

Au quotidien et tout au long de l’année, les minéraliers s’engagent pour créer un cercle de consommation vertueux en faveur de l’environnement. A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, revenons sur leurs actions autour de trois piliers fondamentaux : réduire, réemployer, et recycler !

 

Cette année, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets se tiendra du 20 au 28 Novembre. Cordonnée en France par l’Agence de la transition écologique ADEME, elle vise à promouvoir des actions de sensibilisation à la gestion durable des ressources et des déchets durant une même semaine en Novembre, dans différents pays d’Europe.  Pendant ce temps fort, de nombreuses animations sont prévues par les collectivités territoriales, les administrations, les associations, les entreprises et même les particuliers. Et tout le monde peut participer ! Les porteurs de projets ont pour ambition de sensibiliser au fait de mieux consommer, de mieux produire, de prolonger la durée de vie des objets et de jeter moins. Les animations s’adressent au grand public mais aussi à des publics ciblés comme les salariés, les scolaires ou les étudiants… *

 

Réduction &  Réemploi  

Un des grands thèmes abordé lors de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets porte sur la prévention des déchets. L’équation est simple : moins de matière produite, c’est aussi moins de matière jetée ! Dans cette dynamique, les minéraliers misent sur les équipes recherche et développement de leurs entreprises. Des centaines d’experts travaillent à l’élaboration du contenant qui permettra de réduire la production de matière et la rendre plus vertueuse ! Et ces dernières années, les progrès accomplis en matière d’éco-conception ont révolutionné le secteur.  Depuis 1992, les bouteilles plastiques sont fabriquées en PET (polyéthylène téréphtalate). Pour réduire l’utilisation de ce matériau, les minéraliers innovent depuis de nombreuses années pour produire des bouteilles de plus en plus légères mais tout aussi résistantes. Cette réduction de matière permet également de réduire les émissions de gaz à effet de serre.  Ainsi, la bouteille de 1,5L en PET a connu un allègement de 25% depuis sa création ! La réduction du poids des emballages concerne également les films d’emballages et le poids du bouchon. Plus récemment, les minéraliers se mobilisent pour la fabrication et l’utilisation de grands contenants, disponibles en grande surface pour les familles ou sous forme de fontaines pour les professionnels qui permettent d’économiser environ 20% de matière.

Réduire ses déchets, c’est aussi penser au réemploi des objets. Dans les restaurants et les hôtels, le système de consigne des bouteilles est bien implanté. On y utilise des bouteilles en verre qui sont ensuite collectées et nettoyées selon des procédés spécifiques pour être réemployées en vue de ce même usage. Aujourd’hui, environ 80% des bouteilles dans ce circuit de distribution sont en verre consigné, soit 4% de l’ensemble du secteur des minéraliers. La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire fixe un objectif de réemploi de 5% d’ici 2023. 

Parallèlement à ce circuit, afin de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et de poursuivre cet effort de réemploi, les minéraliers déploient actuellement des expérimentations pour que soit mise en place la vente en vrac de l’eau minérale naturelle. Le secteur est fortement mobilisé auprès des pouvoirs publics pour que ces expérimentations « laboratoires » puissent désormais être déployées en conditions réelles auprès d’espaces de distribution sélectionnés. Les minéraliers s’inscrivent ici dans la dynamique portée par la loi Climat et Résilience qui prévoit des objectifs de vente en vrac et encourage les expérimentations.

 

Recyclage

Enfin, une meilleure gestion des déchets c’est également la construction d’une filière de recyclage permettant d’une part de collecter massivement les déchets afin d’éviter qu’ils ne se retrouvent dans la nature, et d’autre part, de faire du déchet une nouvelle ressource

Les minéraliers ont été à l’initiative de la construction de la filière de recyclage des bouteilles en plastique en participant à la création d’Eco-Emballages (désormais CITEO) en 1992 qui a permis le financement de dispositifs de tri et de recyclage des emballages. Depuis cette date, la performance de la filière de recyclage des bouteilles n’a cessé de croître. En effet, la bouteille PET est 100% recyclable et est aujourd’hui recyclée à 61% (données CITEO 2019 – 29% étant valorisé énergétiquement). Ce taux peut et doit progresser. En ce sens, les minéraliers appellent de leurs vœux la mise en place d’une consigne pour recyclage, qui devra être co-construite avec l’ensemble des parties prenantes, et qui permettra d’augmenter significativement le taux de collecte et de recyclage des bouteilles.

Et cela ne s’arrête pas là ! Le recyclage de la bouteille PET fait figure d’exemple dans les filières de recyclage puisque les investissements des dernières années ont permis de développer un filière « bouteille à bouteille ». Grâce aux nouvelles avancées technologiques et à la modification de la réglementation, le PET recyclé (R-PET) issus des bouteilles est utilisé pour refabriquer de nouvelles bouteilles ! Désormais les bouteilles incorporent jusqu’à 100% de R-PET permettant ainsi de réduire la consommation de ressources naturelles et de gaz à effet de serre.

Pour accompagner ces dynamiques collectives, chacun d’entre nous peut faire un geste. Jeter une bouteille en PET au bon endroit, c’est lui donner la chance d’être recyclée en PET R et de donner naissance à une nouvelle bouteille.  Un geste simple pour favoriser le début d’une nouvelle histoire et participer à la préservation de notre planète. Pensons-y, la poubelle jaune est notre amie !

 

* Retrouvez le programme de la SERD dans votre région ici :  https://www.serd.ademe.fr/programmes

 

Partager

Articles associés