Accueil > Chambre syndicale > Economie locale

Economie locale

Emplois dans le secteur des eaux minérales

L’industrie des eaux embouteillées génère de nombreux emplois sur l’ensemble du territoire national et le plus souvent dans des zones rurales.

10.000 : c’est le nombre d’emplois directs générés par l’industrie des eaux en bouteille en France.

Le nombre d’emplois indirects, sans considérer l’activité thermale, est très important, et évalué à plus de 30 000. La plupart de ces emplois sont non délocalisables car attachés aux sources.  Ils participent du dynamisme de régions souvent isolées où l’exploitation d’une source constitue parfois la seule activité industrielle.

A Volvic par exemple, les deux usines d’embouteillage emploient près de 900 salariés pour une commune qui compte un peu plus de 4 000 habitants. Il en est de même pour la commune de Vergèze qui compte 3 700 habitants et où la société Nestlé Waters Sud qui produit Perrier emploie plus de 1 000 personnes.

L’industrie de l’embouteillage n’a pas rompu ses liens avec le thermalisme, et dans de nombreux sites, les mêmes sources alimentent les deux types d’activité. C’est le cas notamment de Contrexéville, d’Evian, de Thonon-les-Bains, de Vichy, de Vittel. Le thermalisme génère encore 10 000 emplois directs selon les spécialistes, autour de 50 000 emplois indirects (hébergement, restauration, etc.), autant d’emplois induits (commerce, loisir, tourisme, etc.). Le thermalisme reste fortement tributaire de la vitalité des marques d’eaux minérales naturelles.

L’exploitation des sources

 

Les sociétés d’exploitation des sources contribuent très largement au budget des municipalités où se trouvent les émergences :

 

Les communes perçoivent auprès des sociétés implantées sur leur territoire une taxe professionnelle, dont elles votent elles-mêmes le tarif. Les communes perçoivent également une surtaxe sur les eaux minérales naturelles définie aux articles 1582 et 1698 A du Code général des impôts. Elles en fixent les tarifs dans la limite du plafond prévu par la loi, en fonction des volumes d’eau embouteillés. Le produit de cette surtaxe pour la commune peut atteindre plusieurs millions d’euros.

 

Une image valorisante de la France à l’international

Les eaux minérales naturelles véhiculent une image très valorisante de la France à l’étranger. L’eau minérale naturelle est notamment associée au bien-être et à la santé.

 

L’industrie des eaux minérales naturelles françaises est reconnue comme une industrie de référence, soucieuse de préserver le milieu naturel et de minimiser constamment son impact sur l’environnement.