Accueil > Blog > Consommation > L’hydratation aux sports d’hiver

L’hydratation aux sports d’hiver

Commentaires fermés sur L’hydratation aux sports d’hiver Consommation
Eau en hiver

Quand le mercure chute, la soif aussi ! On ne le sait que trop peu : il est indispensable de boire régulièrement en hiver, et ce d’autant plus qu’aucune chaleur ne vient réveiller notre envie de consommer de l’eau. Le risque de déshydratation est alors réel, avec son cortège de désagréments tels les maux de tête, les douleurs musculaires ou les crampes et la fatigue.

Combien d’eau par jour ?

Aux sports d’hiver, l’organisme fournit des efforts conséquents, pour assurer les mouvements tout en résistant au froid. Que l’on pratique la randonnée, le ski de piste ou de fond, la balade en raquettes, il convient de se munir d’une bouteille d’eau et d’en consommer régulièrement. En moyenne, un adulte a besoin de 1,5 litre (ou 6 à 8 verres) d’eau par jour. Le corps ne fait pas de réserves, ni en été, ni en hiver ! Rester hydraté vous permettra de supporter l’effort et d’optimiser vos performances. Il est recommandé de boire avant mais aussi après l’activité physique, car la perte en eau occasionnée par la transpiration se poursuit dans le temps après la pratique sportive. Quand la soif se manifeste, par temps froid tout particulièrement, c’est que le processus de déshydratation est déjà enclenché. De plus, l’eau contribue à « détoxifier » l’organisme : boire permet de contrebalancer les repas riches de l’hiver, que ce soit à noël ou après une raclette !

S’hydrater correctement tout au long de la journée : les bons réflexes

En hiver, l’air glacé induit un assèchement conséquent du corps humain et notamment de la peau : mains, jambes, visages se dessèchent visiblement. Il convient donc de veiller à la bonne hydratation de l’épiderme, par l’utilisation de crèmes et de produits d’hygiène adaptés. L’air est à la fois plus sec à l’extérieur (moins de vapeur d’eau en suspension) et à l’intérieur des habitations chauffées. L’un des bons réflexes à adopter pour s’hydrater en joignant l’utile à l’agréable consiste à consommer des aliments riches en eau, comme les fruits (ananas, pommes, poires, agrumes), les légumes –à accommoder, par exemple, en soupes pour maximiser la prise de liquide- et les produits laitiers. Et bien sûr, l’eau reste la seule boisson indispensable. A consommer sans modération !