Quelle eau boire pendant la grossesse et l’allaitement ?

    Quelle eau boire pendant la grossesse

    Le choix de l’eau minérale naturelle pendant la grossesse et l’allaitement est essentiel pour la santé des futures mamans et de leurs bébés. En effet, les mères ont des besoins en eau plus importants durant ces deux périodes : elles doivent boire plus qu’en temps normal. Il peut aussi leur être recommandé de consommer une eau particulièrement riche en minéraux.

    Grossesse et allaitement : des besoins en eau plus importants

    Aussi bien pendant la grossesse que l’allaitement, la physiologie de la mère se modifie. La femme enceinte doit boire plus d’eau que d’habitude pour répondre à l’augmentation de son volume sanguin, à la circulation fœtale et au renouvellement constant du liquide amniotique. De plus, les besoins en eau de son fœtus sont fondamentaux, dépassant même ceux en oxygène, car cet élément représente 90 % de sa masse corporelle. Les femmes enceintes doivent donc boire environ 300 ml d’eau supplémentaires par jour par rapport aux besoins quotidiens d’une femme. Bien s’hydrater leur permet également de prévenir les infections urinaires, courantes durant la grossesse.  Après l’accouchement, les jeunes mères allaitantes doivent aussi veiller à bien s’hydrater pour compenser les pertes liées à la production de lait : leurs apports en eau doivent être augmentés d’environ 700 ml par jour.

    Pour toutes ces raisons, l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments (EFSA) a établi des recommandations spécifiques pour l’hydratation des futures mamans et des femmes qui allaitent. Elles doivent boire :

    • 1,9 litre d’eau par jour pour les femmes enceintes
    • 2,1 litres d’eau par jour pour les femmes allaitantes

    De plus, en fonction des risques de carences parfois associées à la grossesse ou à la période post-partum, il peut leur être conseillé de privilégier des eaux minérales « calciques » (contenant plus de 150 mg/l de calcium) ou « magnésiennes » (plus de 50 mg/l de magnésium).

    Quelle eau choisir pour les biberons et les bébés ?

    Les nourrissons ont, en raison de l’immaturité de certains de leurs organes, des besoins particuliers. Il faut donc choisir une eau à faible teneur en minéraux respectant les recommandations des autorités sanitaires qui ont établi des valeurs limites sur une quarantaine de paramètres notamment les nitrates : moins de 10 mg par litre. Les eaux minérales naturelles offrent des garanties de pureté et leur composition est stable dans la durée. Celles qui sont adaptées à l’hydratation des bébés et enfants de moins de 3 ans sont identifiées par la mention « Convient à l’alimentation du nourrisson » sur les étiquettes.