Le corps d’un sportif est comme une machine : pour se mettre en marche, il a besoin de carburant. Et c’est ce que l’eau représente pour le corps humain. Tout exercice musculaire entraîne une perte d’eau ainsi qu’une hausse de la température de notre corps (75% de l’énergie fabriquée par les muscles sont transformés en chaleur, en partie évacuée par la transpiration).

Un athlète peut perdre jusqu’à 2,5 litres d’eau par heure d’efforts intensifs. Il est donc très important pour les sportifs de bien s’hydrater et de ne pas attendre que leur corps les alerte pour boire. En effet, la soif pendant l’effort est souvent le signal tardif que vous lance votre organisme pour vous avertir de son degré de déshydratation.

Il est donc indispensable pour un sportif de s’hydrater avant, pendant et après l’effort, si possible avec une eau dont la température varie entre 10 et 15° (contrairement aux idées reçues, une eau glacée ne désaltère pas plus qu’une eau plus douce), et en petite quantité, afin de ne pas charger votre estomac.

Rappel des risques encourus en cas de mauvaise hydratation chez un sportif – soit une perte d’eau équivalente à 2% du poids du corps :
•       Baisse des performances avec apparition de tendinites,
•       Rythme cardiaque plus rapide, qui entraîne une baisse d’endurance.